Advertentie

Commentaire

Ce n’est que récemment (27 mars) que nous avons acheté 200 actions Euronav (à 7,02 EUR). Argument majeur : l’action était nettement sous-évaluée. À moyen terme, le potentiel de reprise reste solide, mais compte tenu de notre stratégie, nous devons veiller à maintenir une pondération appropriée dans le portefeuille. Vu la récente remontée du cours (voir plus bas), son poids dépasse désormais 4%, ce qui est trop pour une action au rating de risque 3. Concrètement: nous vendons donc ces mêmes 200 actions Euronav à un cours de vente d’au moins 8,19 EUR pièce. Soyons clairs: si dans votre portefeuille le poids n’est pas excessif, conservez sûrement.

Transactions

Il est donc sage non seulement d’opérer avec des limites pour les achats, mais aussi pour les ventes, même si l’action en question a encore beaucoup de chemin à faire. Nous appliquons cette même stratégie à Solvay. Nous avons acheté 15 actions supplémentaires en décembre au cours de 90,74 EUR pièce. Entretemps, le cours a considérablement monté, même si entretemps nous avons déjà perçu un acompte sur dividende. Solvay pèse le plus dans notre portefeuille: il est logique qu’après la remontée du cours, nous présentions ce même paquet à la vente bien que notre conseil reste inchangé à ‘C+’. Concrètement : nous plaçons un ordre de vente pour 15 actions Solvay à un cours minimum de 109,20 EUR pièce.

Plus de 75% des actionnaires de Bristol-Myers ont voté pour le rachat de Celgene. BMY a aussi confirmé que ce rachat serait finalisé au 3ème trimestre. BMY offre 1 action BMY (45,57 USD) + 50 USD en cash + 1 droit (valeur 0 à 9 USD p.a. en 2021). La déecoolte n’était plus que de1,5% vendredi (hors droit). Nos plaçons donc un ordre de vente. Vu la hausse du dollar depuis notre achat, nous nous en tirons avec un léger gain. Concrètement: nous plaçons un ordre de vente ce mardi sur le Nasdaq pour 50 actions à minimum 94,6 USD.

La semaine dernière nous avons perçu le coupon final chez GlaxoSmithKline. Montant obtenu : 55,75 EUR net.

Croissance durable

Le groupe spécialisé en préparations & produits de base pharmaceutiques Fagron a démarré 2019 du bon pied: hausse de 13,1% du C.A., dont 7,1% par croissance organique. Toutes les régions ont contribué à cette croissance, et notamment l’Amérique du Nord et du Sud. La division Fagron Genomics (tests génétiques) en Europe a bien démarré et l’usine de préparations stériles à Wichita tourne comme prévu. Aux Pays-Bas, l’usine de préparation a redémarré en avril (investissement dans la qualité) et tournera à pleine capacité au second semestre. Au 1er trimestre, le C.A. avait suite à cela été amputé de près de 1,5 mio. EUR. Pas de prévisions concrètes annoncées si ce n’est une progression continue attendue du C.A. et du bénéfice. Etant donné que Fagron est en progression pour la 3ème année consécutive et que celle-ci devrait encore se prolonger, nous transférons l’action du pilier ‘Promesses & turnaround’ au pilier ‘croissance durable’. Au vu de ses perspectives prometteuses, Fagron est à conserver fermement.

Valeurs de rendement

Après Moody’s, c’est S&P qui abaisse la ‘perspective’ de ‘stable’ à ‘négative’ pour TUI (‘BB’). Parmi les arguments invoqués : moins de cash-flow généré que prévu. Le cours du groupe touristique a malgré tout rebondi la semaine dernière, grâce au report du Brexit au 31 octobre. Les touristes britanniques et européens n’ont de ce fait pas trop de mouron à se faire durant les six prochains mois sur les difficultés de voyager et circuler qu’entraînerait le Brexit.

Actions Value

UCB, la filiale de Tubize, a obtenu le feu vert de la FDA (Food & Drug Administration) pour commercialiser l’Evenity (ostéoporose). L’agréation était attendue car le Comité d’avis avait à mi-janvier déjà émis une recommandation positive. Ce remède aurait un potentiel de vente de 500 mio. USD à 1 mia. USD. Auparavant on avait espéré en faire un blockbuster (C.A. >1 mia.), mais le petit risque de problèmes cardiaques provoqués par le médicament ont réduit son potentiel. Les revenus de vente du produit seront à partager entre UCB et son partenaire Amgen.

Promesses & turnarounds

L’action du transporteur pétrolier Euronav vient d’évoluer joliment en bourse. Par rapport à janvier, le gain est proche de 30%. Il est temps d’abaisser notre conseil d’un cran à ‘C+’. Lors du creux du cours, Euronav a allègrement racheté des actions propres. La dernière annonce de ce type de rachat date du 18 mars : les actions avaient été acquises à 7 EUR. En cas de repli vers 7 EUR, Euronav mérite toujours l’achat. Veillez à acheter pour une pondération appropriée. C’est dans cette optique qu’il faut considérer notre ordre de vente (voir transactions).

Advertentie
Advertentie
Advertentie
Advertentie

Gesponsorde inhoud

Gesponsorde inhoud